Historique

C’est en 1976 dans un contexte marqué par des sécheresses récurrentes que L’Etat du Sénégal et le Gouvernement Canadien par le truchement de l’Office Africain pour le Développement et la Coopération (OFADEC) et de l’Organisation Catholique Canadienne pour le Développement et la Paix (OCCDP), se sont principalement intéressés à la valorisation des aires rurales de la région de Tambacounda. L’OFADEC s’assignait alors pour mission : « la libération, et la réhabilitation du monde rural par l’introduction de techniques et de technologies à sa portée, ainsi que la mise en place de structures adaptées en vue d’une productivité maximale, d’un plein emploi rural qui fixe les jeunes au terroir et d’un épanouissement harmonieux. »

Pour éviter de bouleverser l’équilibre socioculturel, L’OFADEC opta pour le travail en communauté afin de renforcer la solidarité entre les populations tout en les valorisant et les sécurisant. Cela s’est traduit par une organisation collective du travail au niveau des périmètres bananiers et le partage égalitaire des revenus. Le programme démarra en 1976 à Wassadou et Bantantinty, deux villages traditionnels situés dans les environs du fleuve Gambie, avant de s’étendre aux villages tels que Adiaf, Sankagne et, par la suite, Nguène et Saal ; villages principalement peuplés de peuhls, sérères, wolofs cohabitant avec une minorité de diolas et de bassaris.

C’est à partir des années 1983 et 1984 que la production de banane a connu une réussite économique pour les populations, et ceci de façon empirique, grâce à un investissement substantiel en termes de moyens matériels, humains, financiers et d’un encadrement technique essayant de se rapprocher des producteurs. C’est en 1991 que le deuxième plan de retrait ou le délestage définitif de l’OFADEC a été effectif.

Ce n’est qu’avec l’avènement du Programme de Renforcement des Organisations de Producteurs pour une Agriculture Durable ROPAD (suite à un travail de conscientisation et une forte collaboration avec les instances fédérales) qu’un audit financier de la fédération a été commandité en 2002 et que la fédération s’est dotée d’une vision à travers un plan stratégique quinquennal 2005-2010.

Le Programme de Renforcement des Organisations de Producteurs pour une Agriculture Durable (ROPAD) est le fruit d’un partenariat entre APROVAG et Horizont3000 dont l’objectif global visait à contribuer à la promotion d’une agriculture durable et compétitive 

Retour en haut