La gestion communautaire performante des ressources naturelles

Au plan spatial, il s’agit pour chaque producteur et pour chaque productrice de se reconnaître dans un environnement dont on porte solidairement la responsabilité de la protection, de la préservation et de la conservation. Le fleuve et ses berges, les dépressions ainsi que les terres de plateaux respecteront les principes et les normes d’un aménagement concerté et durable.

Les inondations ne doivent plus être interprétées comme une fatalité ; des précautions fortes doivent être prises à partir:

- d’une compréhension critique de ses causes et de ses méfaits ;

- d’une politique de gestion de terroir intégrant les zones de cultures et les espaces habités. Les acquis obtenus en 3 ans

- 25 personnes formées en techniques de diagnostic ;

- Elaboration de plans d’actions concertés en matière de GRN élaborés et gérés par la base

- 08 comités villageois de gestion des ressources naturelles (CGRN) mis en place et renouvelés après 18 mois d’exercice

- Outils de gestion disponibles en wolof, pulaar et Français - 36 personnes formées en technique de planification participative,

- Meilleure traçabilité dans la gestion.

- 24 plans d’actions financés dans 08 villages

- 10 producteurs formés en techniques de production de plants

- 6500 plants fruitiers et forestiers produits

- 3500 plants de jatropha produits en 2007

- 30000 plants de jatropha reboisés à Sankagne, Saré Sidy, Adiaff et Saré Boubou

- 15 ha reboisés au (Jatropha ou Tabanani, Leucenea, Eucalytus, Prosopis, Anacardier, etc) avec une priorité accordée au reboisement des berges pour prévenir l’ensablement du fleuve.

- Un protocole de collaboration signé avec le Secteur des Eaux et Forêts de Tambacounda

- Un protocole de partenariat signé avec la Direction du Parc National de Niokolo Koba

Retour en haut